Divico Genève - Domaine du Paradis

Vous avez dit vico? Divico hahaha!

Elle est géniale non?! En tout cas on espère que le vin est meilleur que le titre… Bref, on lance notre Divico, alors présentations!

Tout d’abord, c’est quoi ?

Alors oui, tout à fait, bonne question! Commençons par vous dire que « Divico » c’est le nom du cépage. Il est fort possible que vous en ayez déjà entendu parler, vu que ces derniers mois et même années il est un peu sur le devant de la scène viti-vinicole. Si vous n’en avez jamais entendu parler: pas de panique! C’est peut-être simplement que vous avez mieux à faire et c’est pas plus mal comme ça, des fois. Donc avant de faire compliqué, faisons simple: c’est un cépage rouge et Suisse. Voilà.

Divico Domaine du Paradis
Plantation du Divico

Il vient d’où?

Avant de s’appeler Divico, il s’appelait en réalité IRAC 2091 (on dirait une enquête policière sur un truand mafieux). En fait c’était son petit nom scientifique, à l’époque où il sévissait dans les couloirs et les serres de la station de recherche agronomique Agroscope. Après plusieurs décennies de recherches visant à obtenir des cépages naturellement résistants aux maladies de la vigne, le processus a finalement accouché du petit IRAC 2091, ensuite baptisé le Divico.

 

Issu du croisement entre un Gamaret et un Bronner (cépage allemand), comme ses milliers de frères et soeurs, c’est finalement lui qui a révélé le meilleur comportement à la vigne et les promesses les plus intéressantes à la cave. À la vigne, il se montre très résistant au mildiou, à l’oïdium et à la pourriture grise, qui sont les principaux fléaux de la vigne. Cela nous permet donc de réduire les traitements phytosanitaires habituellement nécessaires. Ensuite de cela, il a une productivité et un comportement semblable au Gamaret (son papa en quelques sorts, si vous suivez…).

Divico Domaine du Paradis SatignyEt dans le verre?

Alors dans le verre c’est une autre affaire! Dans le verre, c’est un vin très concentré qui est très riche en tannins et en couleur, ce qui en fait un petit bonhomme bien costaud comme il faut! Capable d’être vinifié en cuve ou en barriques, ou en tout ce qu’il y a d’autres finalement, il a une personnalité qu’on aime ou qu’on n’aime pas! Pour nous c’est tout nouveau, il nous faut nous habituer à cohabiter, mais pour l’instant les débuts se passent plutôt bien.

Parlons peu, parlons bien.

Nous avons planté une petite parcelle de Divico en 2015, histoire de tâter le terrain de la nouveauté. Nous sortons donc le premier fruit de son travail, en la personne du millésime 2017! Il sera à découvrir au salon Divinum pour les curieux, et sinon dès mi-avril à la cave. Chaque samedi de 9h à 17h sans rendez-vous, on ne se répétera jamais assez!

 

Il démarre sa carrière au Paradis avec des petits rendements, une vinification bichonnée aux petits oignons (c’est une image..) pour moitié en barriques de chênes et pour l’autre moitié en cuve inox. Ça nous amène donc un vin costaud, avec une personnalité animale pleine de tendresse pour celles et ceux qui savent observer. Pour 20.- la bouteille, vous pouvez vous offrir la personnalité de l’année, c’est donné non?

INFOS PRATIQUES

Pour en savoir beaucoup plus sur le Divico, ici le communiqué d’Agroscope.

 

Prix au Domaine : CHF 20.-

 

Disponible dès : mai 2019 (voire mi-avril pour les chanceux)

 

En exclusivité à Divinum 2019, pour les impatients et les afficionados 😉

 

Gardez le sourire, mais si vous le perdez essayez de passer par chez nous!