Champagne Genève

Je suis Bulles, Belles Zé Bulles !

Le Belles Zé Bulles, c’est notre petite mousse à nous! Un vin mousseux, dont les bulles divines s’envolent avec légèreté au coeur d’un royaume de douceur et de convivialité. Elles sont belles ces bulles, non?!

L’élégance est une attitude comme dirait l’autre. Oui, mais pas que!

Vous avez bien compris, le Belles Zé Bulles, c’est donc notre vin mousseux, le seul et l’unique du Paradis! Il vient compléter notre offre pour séduire un tout petit peu plus les amoureux de moments festifs et privilégiés, qui ne s’accompagnent que de bulles et de rien d’autre. Vous en faites partie? Plus sérieusement, nos petites bulles nous ont fait le plaisir de décrocher une belle médaille d’or aux Sélections des vins de Genève 2015, et il n’y avait pas mieux pour nous rallonger les ailes!

Le premier millésime remonte à 2000, année de fête s’il en est! Cela fait donc plus de 15 ans que nous avons décidé d’intégrer un vin mousseux à notre assortiment. Pourquoi? Pour se différencier encore un petit peu, pour offrir un poil plus que des bons vins blancs, d’apéritifs ou gastronomiques. L’idée était de diversifier notre offre, et surtout de répondre à une demande que nous ressentions de plus en plus croissante autour des vins mousseux.

Tradition, tradition !

Pour les puristes, ou simplement pour tous les curieux, nous accouchons de notre Belles Zé Bulles de manière traditionnelle. C’est à dire que nous vinifions notre Merlot pressé en blanc jusqu’à l’obtention d’un vin dit tranquille, puis il est mis en bouteille et c’est seulement là que la prise de mousse se fait, au moyen d’un petit ajout de liqueur d’expédition qui  lancera la fermentation et permettra aux levures de faire leur office! Après ça, y a plus qu’à… Alors à vos verres, flûtes, godets et autres, et santé !

Un changement de visage

Amorcé en 2018, et finalement accouché en 2019, le changement de visage du Belles Zé Bulles avait pour but de lui donner un coup de « Paradis » en plus. Et en passant, de lui redonner ses lettres de noblesses en rétablissant son nom « Belles Zé Bulles ». Depuis 2012, une petite refonte avait accouché d’un changement de nom « Belles Et Bulles », qui avait méchamment dénaturé la personnalité profonde de notre ami et de ses bulles.

Champagne Genève

 

Et voilà le travail! Les bulles en avant, la passion aussi, notre nouveau Belles Zé Bulles est prêt à sortir vous prouver ce qu’il vaut! D’ailleurs en parlant de ça, jetons un oeil à ce qu’il y a à l’intérieur, non?!

 

D’abord, faut faire du vin !

Mais pour ce vin-là, il y a une attention particulière à apporter. Nous vendangeons à la main les vignes de Merlot, qui composent chez nous la future cuvée de Belles Zé Bulles, en prenant soin de ne pas écraser les grappes dans les caissettes à vendange. Elles finissent dans nos pressoirs, où elles seront pressées en grappes entières et ne seront ni égrappées ni foulées, au contraire des cépages blancs. Le pressurage sera rapide, afin de limiter les phénomènes de macération (les pigments et caractères de la peau ne doivent pas passer dans les jus).

 

Vin Genève

 

Les différents jus issus du pressurage  sont mis en cuves où ils fermenteront sous notre supervision. La première fermentation, commune à chaque alcool, est la transformation des sucres du fruit en alcool grâce aux levures dont c’est la fonction. La seconde fermentation, dite fermentation malo-lactique, aura pour résultat un vin tranquille (comprenez non effervescent). À partir de là, on a notre vin tranquille. On peut partir au boulot suivant!

 

On prend un coup de mousse ?

C’est parti pour l’ultime fermentation! Celle qui va nous donner nos petites bulles… Le vin est mis en bouteilles, auxquelles on ajoute une liqueur de tirage composée de sucres et de levures. Son rôle sera de déclencher cette fermentation à l’intérieur de la bouteille. Durant cette phase qui dure environ deux mois, un dépôt composé des déchets de la fermentation se forme.

 

Penchez la tête !

À l’issue de cette phase de fermentation, il va falloir pencher la tête (voir photo ci-contre). Les bouteilles sont inclinées, têtes vers le bas, pour concentrer le dépôt à l’extrêmité du goulot. La suite? On plonge la tête des bouteilles dans une solution à -20°C, qui emprisonnera le dépôt dans un bouchon de glace qui sera éjecté à l’ouverture de la bouteille. Et voilà c’est propre, y a plus qu’à reboucher la bête!

 

Champagne Genève

 

Tirons!

Pour rééquilibrer l’acidité du vin et son taux de gaz carbonique, on lui rajoute quelques gouttes de ce qu’on appelle une liqueur d’expédition. Cette liqueur contient notamment du sucre en différents dosages, et ce sont ces dosages qui vont définir le type de vin mousseux final (extra brut, brut, sec, demi-sec, etc.).

Chez nous, le Belles Et Bulles est un vin mousseux brut, soit contenant au final moins de 15 grammes par litre de sucres résiduels. Bon maintenant que vous savez tout, on se sert un verre?

 

Champagne Genève