Vous savez ce que boivent les Anges?

Être un Ange, c’est du boulot! C’est même tellement pénible que ces petits malins sirotent les barriques!

Blague à part, ce qu’on appelle la « part des anges », c’est simplement la petite partie de la barrique qui s’évapore durant l’élevage. Si on dit que c’est « simplement » ça, c’est surtout parce qu’au Paradis on fait gaffe à nos Anges, et qu’on ne laisse jamais bien longtemps nos vins en barriques (12 mois maximum).

 

Le volume d’évaporation dépend de plusieurs facteurs :

– Température
– Humidité
– Qualité du bois
– Durée d’élevage

 

Par contre pour les producteurs de vins jaunes (dont l’élevage dure plusieurs années) ou de whisky, c’est pas la même musique. En Ecosse par exemple, la part des anges s’estime annuellement à 1-2%. Si on prend sa petite calculette et en connaissant le volume national (25 millions de fûts, soit 150 millions de bouteilles, pardon Monsieur), on comprend que ça fait quand même deux ou trois bouteilles qui finissent dans les airs chaque année!

 

Qui vous dit que ce n’est pas nous qui les récupérons? Paraît même que, selon nos amis anglais, il existe une place spéciale en Enfer pour ceux qui gâchent le bon whisky… Mieux vaut pas déconner, et essayer de récupérer ce qui s’envole dans les airs. Alors aller les Anges, au boulot! Sinon ce sera encore une fois le Diable qui va en profiter, j’vous jure…

 

Pour parfaire votre culture angélique, allez faire un tour sur le Qblog!

Dans nos barriques

Médias sociaux

Instagram

Instagram n'a pas retourné le status 200.

Suivez-nous