Coronaradis

On n’y coupe pas, personne n’y coupe, même au Paradis! Parce que les Anges aussi ont besoin de vous protéger autant qu’eux-mêmes, voilà le topo suite à la situation exceptionnelle de ce Coronaradirovirus.

Peu de choses à dire, mais tant à retenir…

Tout d’abord, précisons qu’au Paradis il nous tient à coeur de faire bien et de bien faire. Ça signifie aussi que, malgré notre gros défaut qui nous amène à toujours faire passer notre liberté provocatrice avant les codes bien-pensants, quand il s’agit de la responsabilité civile on joue le jeu jusqu’au bout.

Suite à la situation extraordinaire décrétée par le Conseil Fédéral et appuyée par le Conseil d’Etat Genevois, nous avons décidé de jouer le jeu du « celui qui se touche en dernier a gagné » pour se faire encore plus de câlins quand on sera tous guéris.

Quelles conséquences au Paradis ?

Soyons courts, et soyons brefs: nous fermons le caveau à toutes les visites et les dégustations jusqu’à nouvel avis. Nous maintenons évidemment les ventes et les livraisons, mais nous ne recevons plus dans notre cave hormis pour venir enlever des commandes faites par téléphone ou e-mail.

Le télétravail est une notion incompatible avec le travail de la cave et de la vigne, aussi nous ne pouvons prendre aucun risque quant à nos Anges.

Toutefois on n’oublie pas la période difficile pour le moral que vous vivez toutes et tous, et on a décidé d’offrir la livraison sur Genève, et d’expédier gratuitement dans le reste de la Suisse toute commande dès 12 bouteilles. C’est un tout petit-mini geste, mais on souhaite faire en sorte que le bonheur vous arrive plus facilement en bouteilles pour tenir le choc à la maison.

 

Et n’oubliez pas le plus important remède contre le Coronamarovirus : la bonne humeur et le sourire !

 

Pour toute question concernant une livraison, un achat, ou des questions sur la vie en général, contactez-nous sans autre.

 

Prenez soins de vous, et à très vite!

 

Médias sociaux

Instagram

Instagram a retourné des données invalides.

Suivez-nous